Publicité 

La complétive infinitive

La complétive infinitive est toujours en position de complément d'objet direct. Son verbe, par définition, est un infinitif.

Dans les constructions du type "Pierre réussir à son examen, cela m'étonnerait", on admettra que l'infinitive est en apposition au sujet "cela".

Souvenez-vous que la présence d'un sujet propre est une condition indispensable pour constituer une proposition infinitive. Il ne faut pas confondre un infinitif complément d'objet direct avec l'infinitif, base d'une proposition :

Il espère réussir.
Un seul sujet, une seule proposition

J'entends les oiseaux chanter.
Deux sujets, deux propositions

Le sujet de l' infinitif doit être un mot autre que le sujet du verbe principal.

On trouve régulièrement des complétives infinitives après les verbes de sensation : "sentir, écouter, voir, entendre, percevoir...".

Le sujet de l'infinitive est souvent inversé (On entendit mugir la sirène). Lorsque le sujet est un pronom personnel ou interrogatif, il se trouve même avant le verbe qui gouverne l'infinitive (Je les entends chanter dans le jardin).

Le sujet de l'infinitive est souvent omis (J'entends jouer de la musique = j'entends "quelqu'un" jouer de la musique).

 Publicité 


Dopez Word et Outlook avec Cordial

Cordial 20 Référence

Offrez la puissance du correcteur Cordial à votre suite bureautique préférée. Grâce à une intégration parfaite, profitez sans délai du correcteur le plus primé par la presse spécialisée (19 fois désigné meilleur correcteur).

En savoir plus...