Publicité 

La proposition circonstancielle finale

La finale joue, dans la phrase, le même rôle qu'un complément circonstanciel de but, dans la proposition. Elle répond aux questions "pour quoi?", "en vue de quoi?".

Elle indique dans quelle intention, dans quel dessein, se fait l'action exprimée par le verbe dont elle dépend.

Elle est introduite par les locutions : "afin que, pour que, à seule fin que, de peur que, de crainte que, dans la crainte que".

Il crie de plus en plus fort, afin que tout le monde l'entende.
Il insiste, de crainte que tu ne viennes pas.

La position de la finale est libre, elle suit, coupe, ou précède, la proposition dont elle dépend.

Notez : elle commence régulièrement par la seule conjonction "que" pour éviter une reprise (Je te téléphone pour que tu viennes et que tu manges avec nous); après un verbe à l 'impératif, ou interrogatif (Viens ici que je te fasse réciter ta leçon).

Le mode de la finale est le subjonctif, le but relève en effet du souhait.

Il parle doucement pour qu'on ne l'entende pas.
Il parlait doucement pour qu'on ne l'entendît pas.

Voir aussi : Concordance des temps

 Publicité 


Dopez Word et Outlook avec Cordial

Cordial 20 Référence

Offrez la puissance du correcteur Cordial à votre suite bureautique préférée. Grâce à une intégration parfaite, profitez sans délai du correcteur le plus primé par la presse spécialisée (19 fois désigné meilleur correcteur).

En savoir plus...