Publicité 

Interrogation

Une phrase interrogative est une demande d'information (Quand pensez-vous partir?). La phrase interrogative peut se caractériser par divers procédés : par l'intonation qui, à l'écrit, se marque par un point d'interrogation; par l'inversion sujet-verbe (Est-elle en fonte?); par l'introducteur particulier "est-ce que"; par des mots interrogatifs souvent placés en tête de phrase "quel, combien, comment, pourquoi", etc.

La phrase de forme interrogative est dite aussi interrogation directe par opposition à l'interrogation indirecte qui est une interrogation contenue dans une phrase qui peut être énonciative ou injonctive (Je me demande s'il reviendra. Dites-moi s'il reviendra).

Selon la portée de l'interrogation on distingue l'interrogation partielle et l'interrogation globale.

1. interrogation globale : elle demande une réponse par "oui" ou par "non". elle peut porter sur le verbe seul ou sur le verbe et un autre élément.

Viendra-t-il ?
Votre jeune frère viendra-t-il ?

2. interrogation partielle : elle porte sur un élément que le lecteur ignore (qui n'est pas dans le contexte), et ne peut s'accommoder d'une réponse par "oui" ou par "non". L'interrogation partielle se fait à l'aide d'un mot interrogatif qui représente l'élément sur lequel on interroge (qui, que, lequel, combien, comment, pourquoi, etc.).

Quand viendra-t-il ?
Où allez-vous ?
Combien d'exemplaires avez-vous corrigés

La phrase interrogative n'a pas de mode particulier du verbe. On emploie, le plus souvent, l' indicatif (Quand reviendra-t-il ?), le conditionnel (Serait-ce trop tard?), parfois le subjonctif au plus-que-parfait avec valeur de conditionnel passé (Eût-il dormi autant ?).

L'interrogation avec inversion du sujet donne lieu à certains phénomènes graphiques et à des usages particuliers :

- les verbes terminés par "e" à la première personne du singulier, changent ce "e" en "é" (Aimé-je).
- les verbes terminés par "a", "e" ou "c", intercalent un "t" avant le pronom sujet inversé (Où va-t-il ? Convainc-t-il ?).
- la construction avec inversion n'est pas admise par l'usage : à la première personne des indicatifs présents qui ne se terminent pas par "e" (Finis-je ??). À l'exception de certains verbes très courants : "Ai-je? dis-je? dois-je? puis-je? sais-je? fais-je? suis-je? vais-je? veux-je? vois-je?".
- la plupart des temps composés du verbe "être" n'acceptent pas l'inversion de "ce" (Ont-ce été ??).
- l'inversion de "ce" est impossible après une forme verbale terminée par un "e" muet (Fussent-ce ?? Furent-ce ??).

Notez : lorsque l'inversion est impossible on peut recourir à l'introducteur "est-ce que" .

Voir aussi : Interrogatifs, Complétive interrogative, Place du sujet

 Publicité 


Dopez Word et Outlook avec Cordial

Cordial 20 Référence

Offrez la puissance du correcteur Cordial à votre suite bureautique préférée. Grâce à une intégration parfaite, profitez sans délai du correcteur le plus primé par la presse spécialisée (19 fois désigné meilleur correcteur).

En savoir plus...