Publicité 

Trait d'union et noms

La fonction principale du trait d'union est de constituer une unité à partir d'un groupe de mots (unité lexicale, avec les mots).

Il sert à créer un nouveau nom (substantif) à partir de mots n'appartenant pas à la même catégorie grammaticale (le pousse-café, un porte-bannière, l'après-midi, un sous-main).

Il permet de distinguer les homonymes (peut-être et peut être, après-demain et après demain).

Il s'utilise avec les "mots préfixes" (non, quasi, pré, pseudo, hyper, extra, ex, etc). Parmi la quarantaine de préfixes usuels quelques-uns s'écrivent habituellement avec un trait d'union, d'autres sans trait d'union. Le correcteur gère tous ces préfixes et vous propose dans le paramétrage grammatical des fonctions spécifiques.

Le trait d'union entre en composition avec des mots figés (ci-joint, ci-gît, ci-après, vis-à-vis, mort-né, dernier-né), certaines locutions adverbiales (au-dessus, au-dedans, par-devant, par-dehors), les cardinaux plus petits que cent et, suivant l'usage de l'administration des postes, avec les noms de rues. (Avenue du Maréchal-Foch)

Certains composés anglais, passés dans l'usage du français, s'écrivent avec un trait d'union (week-end, boy-scout).

Enfin, il sert à former régulièrement des appositions de deuxième niveau (l'axe Paris-Bonn, la trilogie insécurité-immigration-chômage), et chez certains auteurs des descriptions ironiques :

(la petite-femme-du-bout-de-la-rue-qui-nourrit-les-chats)

ou, plus sérieusement, des illustrations étymologiques (la co-naissance).

Voir aussi : TRAIT D'UNION ET GROUPE VERBAL

 

 Publicité 


Dopez Word et Outlook avec Cordial

Cordial 20 Référence

Offrez la puissance du correcteur Cordial à votre suite bureautique préférée. Grâce à une intégration parfaite, profitez sans délai du correcteur le plus primé par la presse spécialisée (19 fois désigné meilleur correcteur).

En savoir plus...