Publicité 

   Accord de " dit, cru, dû, pu, su "

Les participes "dit, dû, su, voulu, cru, pu, pensé, permis, prévu..." restent invariables lorsque l'objet direct est un infinitif (ou une proposition) à sous-entendre après eux. Le pronom relatif "que" est alors COD du verbe sous-entendu et non du participe passé :

Il a donné toute l'affection qu'il a pu (sous-entendu... donner).
Son amie n'était pas la compagne qu'il avait cru (sous-entendu...qu'elle était).

Il faut faire attention au sens de la phrase. Parfois le verbe peut avoir un complément d'objet placé avant et l'accord doit se faire.

Il nous a dit des choses que nous n'avons pas crues.
Ici, le sens sous-entendu n'est pas "que nous n'avons pas cru qu'il nous dirait" mais "...nous n'avons pas cru ces choses là".

 Publicité 


Dopez Word et Outlook avec Cordial

Cordial 20 Référence

Offrez la puissance du correcteur Cordial à votre suite bureautique préférée. Grâce à une intégration parfaite, profitez sans délai du correcteur le plus primé par la presse spécialisée (19 fois désigné meilleur correcteur).

En savoir plus...