Publicité 

La proposition subordonnée

Une proposition subordonnée est une proposition placée sous la dépendance d'une autre proposition (principale, ou subordonnée d'un niveau supérieur). La subordonnée ne peut assurer un message cohérent en dehors de cette dépendance. Voir subordination.

Mon voisin dit que les matins fraîchissent.
Il faut que vous veniez demain.
Pierre est plus adroit que je ne le croyais
.

Une proposition subordonnée peut occuper, dans la phrase, les mêmes fonctions grammaticales qu'un nom dans la proposition. (Voir fonctions de la subordonnée).

On distingue, selon les fonctions de la subordonnée, quatre grandes catégories :

- les complétives : elles sont, la plupart du temps, complément d'objet direct (voir à l'entrée complétives). On les appelle parfois "substantives".

- les relatives : elles sont complément de nom ou de pronom. On les appelle parfois "adjectives".

- les circonstancielles : que l'on classe habituellement d'après sept nuances : temporelle, consécutive, causale, concessive, finale, comparative et conditionnelle. On les appelle parfois adverbiales.

- les participiales : dont le noyau est un verbe au participe passé ou présent, possédant un sujet propre et qui équivalent à des circonstancielles.

Souvenez-vous, les propositions peuvent être emboîtées, et une proposition, subordonnée par rapport à une principale, peut, elle-même, être la principale d'une subordonnée de niveau inférieur.

Mon ami m'a dit qu'il avait été surpris quand il a appris la nouvelle.

Voir aussi : Infinitive

 Publicité 


Rechercher une règle de français

 Publicité 
© Copyright Synapse Développement - Tous droits réservés