Publicité 

"Que" conjonction

"Que" est la conjonction de subordination la plus fréquente. Elle peut très souvent remplacer n'importe quelle autre conjonction (Comme je ne l'avais pas lu et (comme ou que) je ne voulais pas l'avouer... Même quand il ne lisait pas et (même quand ou que) il ne voulait pas l'avouer..., etc.).

Le rôle de "que" comme conjonction est largement présenté dans l'analyse logique. Mais un léger aperçu montrera "que" comme la conjonction par excellence.

On classe les propositions subordonnées d'après les fonctions qu'elles remplissent dans la phrase. On distingue ainsi des subordonnées : sujet, attribut, en apposition, COD, COI, compléments circonstanciels, compléments d'agent, complément de nom ou de pronom, compléments d'adjectifs.

A part les subordonnées complément d'agent, toutes le autres peuvent être introduites par "que". Les subordonnées attribut ou apposition le sont toujours, les COD et les COI le sont très fréquemment, et, dans la plupart des circonstancielles, on peut toujours remplacer la conjonction qui introduit la proposition par "que" : Quand la pluie tombe et (quand ou que) les oiseaux se cachent. Les salaires augmentaient (de sorte que ou que) c'était une bénédiction, etc.).

Le mode des subordonnées introduites par "que" donne lieu à une entrée particulière ("que", subjonctif ou indicatif?) à laquelle vous pouvez directement vous rendre en cas de besoin.

Voir aussi : Complétive

 Publicité 


Dopez Word et Outlook avec Cordial

Cordial 20 Référence

Offrez la puissance du correcteur Cordial à votre suite bureautique préférée. Grâce à une intégration parfaite, profitez sans délai du correcteur le plus primé par la presse spécialisée (19 fois désigné meilleur correcteur).

En savoir plus...